Ping, le nouveau réseau social musical d’Apple

par Valentin Squirelo Le septembre 1, 2010

5 réactions
facebook share mail email A+ A-

À propos de l'auteur

Enfant du web, baigné dans la musique, ces deux passions ont toujours fait partie de ma vie. Riche de nombreuses expériences dans la musique, du management d’artiste à la création d’un label, en passant par la production de merchandising, j’ai aujourd’hui la chance de développer et d'expérimenter de nouvelles stratégies musicales au sein d'OWNImusic.

Vous pouvez me retrouver sur Twitter @squirelo


Sur le même sujet

A 19h ce soir, heure française, Apple nous livrait sa traditionelle keynote. “Innovation” inquiétante, sa diffusion sur internet était pour la première fois réservée exclusivement aux utilisateurs de la Pomme, étant accessible uniquement sur les produits de la marque.Au delà du renouvellement de la gamme d’ipod, l’info centrale au niveau musical est le lancement de Ping, un réseau social dédié à la musique.

Fort de ses 160 millions de comptes utilisateur Itunes, Apple fait le choix de privatiser complètement un “réseau social créé pour la musique” censé être “un mix de Facebook et Twitter“, selon Steve Jobs. Ping sera donc uniquement accessible aux utilisateurs d’itunes,  par le biais du logiciel et des ipod, iphone et ipad.

Apple, conforme à sa ligne stratégique, va encore une fois un peu plus loin dans la création de son propre internet, réservé à ses clients et utilisateurs (cf. La mort du web ouvert). Aucune information n’a été livrée sur une éventuelle interaction avec Facebook ou Twitter, ce qui nous laisse penser que la société livre là un énième réseau indépendant des autres, à un moment où les services et sites web ont tendance à s’interfacer et à se lier entre eux, notamment par le biais des système d’identification tel que OAuth qu’utilise Facebook et plus récemment Twitter.

Tout l’enjeu se situe là. Apple arrivera t-il à fédérer un nombre conséquent de son impressionnant portefeuille d’utilisateurs iTunes, (qui represente en volume près d’un tiers de celui de Facebook) sur son réseau? Est ce que ces utilisateurs seront prêts une fois de plus à reconstituer leur groupe d’amis sur iTunes (qui pour l’occasion passe à la version 10) ?

Une chose est sure, la pomme a des arguments. Au niveau du contenu tout d’abord, avec l’énorme bibliothèque (payante bien sûr) que constitue iTunes, mais aussi avec plus de 17000 annonces de concerts. Les utilisateurs pourront se suivre à la manière de Twitter, commenter et partager des titres et faire des playlists. Fonctionnalité intéressante, des classements de titres seront proposés par rapport aux écoutes de son réseau, une sorte de top 50 personnalisé.

Adossées bien évidemment au store iTunes, ces fonctions sociales de recommandation vont constituer un levier formidable pour qu’Apple augmente ses ventes de musique.

Comme c’est le cas pour Spotify, ou plus récemment pour l’alliance Deezer/Orange, nous ne sommes pas en présence du sauveur de l’industrie musicale, mais Apple s’ouvre ici une voie potentiellement très profitable.

Suivez nous sur Twitter et sur Facebook.